La licorne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La licorne

Message par Stephandra le Dim 27 Mar - 10:57

La licorne dans le bestiaire médiéval


La licorne

La licorne (ou "unicorne") est un animal fabuleux qui n'a qu'une corne sur le front. À la fois monstre sanguinaire (le seul qui ose s'attaquer à l'éléphant) et paisible antilope, la licorne aime à s'endormir sur le sein d'une jeune vierge. Les chasseurs en profitent pour la tuer, et prendre sa longue corne aux pouvoirs médicaux. Sa corne passe pour avoir des vertus médicinales, voire aphrodisiaques : le commerce des cornes de narval a sans doute contribué à renforcer la légende.
Le motif de la dame seule à la licorne est très fréquent dans la poésie lyrique et dans l'art (miniatures, ivoires, et surtout tapisseries - dont la très célèbre Dame à la Licorne conservée à Paris au Musée national du Moyen Âge). Il est parfois considéré comme une allégorie de la rédemption des pécheurs

_________________
avatar
Stephandra
Dans l'autre monde
Dans l'autre monde

Féminin Nombre de messages : 16007
Localisation : A ses côtés
Date d'inscription : 13/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La licorne

Message par Stephandra le Dim 27 Mar - 10:59


Chasse à la licorne


Physiologus
Cambrai, vers 1270-1275
Douai, Bibliothèque municipale, ms. 711, fol. 4

_________________
avatar
Stephandra
Dans l'autre monde
Dans l'autre monde

Féminin Nombre de messages : 16007
Localisation : A ses côtés
Date d'inscription : 13/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La licorne

Message par Stephandra le Dim 27 Mar - 11:00


La chasse à la licorne

Chansonnier
France, vers 1275-1300
BNF, Manuscrits, Français 846, fol. 1

Thibaut de Champagne : "Je suis comme la licorne, qui est frappée de stupeur lorsqu'elle contemple la jeune fille. Elle est si joyeuse de ce qui la tourmente qu'elle s'évanouit sur son sein. On la tue alors par traîtrise. Et moi, Amour et ma dame m'ont tué par le même spectacle : ils tiennent mon coeur, et je ne puis le ravoir."
C'est à partir du XIIe siècle que la licorne revêt un sens positif : l'image de la jeune fille accueillant la licorne dans son sein devient alors le symbole de l'Incarnation du Christ, et l'on retrouve la scène sur des chapiteaux d'église et des vitraux. La mise à mort de la licorne, dont le flanc est percé par la flèche (ou la lance) du chasseur, devient ensuite le symbole de la passion du Christ, qui a été percé au côté lorsqu'il était sur la Croix.

_________________
avatar
Stephandra
Dans l'autre monde
Dans l'autre monde

Féminin Nombre de messages : 16007
Localisation : A ses côtés
Date d'inscription : 13/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La licorne

Message par Stephandra le Dim 27 Mar - 11:02


La chasse à la licorne


Bestiaire
Angleterre, vers 1250-1275
BNF, Manuscrits, Latin 3630 fol. 76v

La tradition du Physiologus, modèle antique des bestiaires médiévaux, retient la licorne parmi les quarante-neuf animaux présentés pour l'édification des chrétiens. La licorne est décrite comme "un petit animal, qui ressemble au chevreau, et qui est tout à fait paisible et doux", mais "d'une force telle que les chasseurs ne peuvent l'approcher". Pour la capturer, il faut utiliser la ruse, en l'attirant dans le sein d'une jeune fille vierge.
"Les chasseurs, pour prendre cette bête formidable, font avancer une jeune vierge dans la forêt où elle a son repaire. Aussitôt que l'unicorne l'a aperçue, il se radoucit, accourt vers elle, se couche sur ses genoux, et se laisse prendre par les chasseurs."


_________________
avatar
Stephandra
Dans l'autre monde
Dans l'autre monde

Féminin Nombre de messages : 16007
Localisation : A ses côtés
Date d'inscription : 13/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La licorne

Message par Stephandra le Dim 27 Mar - 11:03


La chasse à la licorne

Richard de Fournival, Bestiaire d'Amours
Paris, vers 1325-1350
BNF, Manuscrits, Français 15213, fol. 74v

"C'est l'unicorne que l'on occit au giron de la pucelle en dormant"
Dans le Bestiaire d'Amours de Richard de Fournival, la licorne devient un symbole courtois. Réfugié au sein de la femme tenant à la main un miroir, l'homme endormi, identifié à la licorne, se laisse prendre au piège de l'amour.

_________________
avatar
Stephandra
Dans l'autre monde
Dans l'autre monde

Féminin Nombre de messages : 16007
Localisation : A ses côtés
Date d'inscription : 13/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La licorne

Message par Stephandra le Dim 27 Mar - 11:05


"Vierge Marie chantée par Firmin Pingré"


Chants royaux du Puy Notre-Dame d'Amiens
Paris, 1518
BNF, Manuscrits, Français 145 fol. 28v

"Ma corne sera élevée comme celle de l'unicorne." C'est ce sens symbolique qui a été retenu dans cette peinture de Jean Pichore illustrant un des chants royaux du Puy Notre-Dame d'Amiens.
Dans son Bestiaire, Pierre de Beauvais rapproche le Christ et la licorne : "Notre Seigneur Jésus-Christ, licorne céleste, descendit dans le sein de la Vierge, et à cause de cette chair qu'il avait revêtue pour nous, il fut pris par les juifs et conduit devant Pilate, présenté à Hérode puis crucifié sur la sainte Croix, lui qui, auparavant, se trouvait auprès de son Père, invisible à nos yeux ; voilà pourquoi il dit lui-même dans les psaumes : "Ma corne sera élevée comme celle de l'unicorne".

_________________
avatar
Stephandra
Dans l'autre monde
Dans l'autre monde

Féminin Nombre de messages : 16007
Localisation : A ses côtés
Date d'inscription : 13/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La licorne

Message par Stephandra le Dim 27 Mar - 11:06


Allégorie : triomphe de la Chasteté


Pétrarque, Triomphes
France, Rouen, XV e et XVIe siècles
Paris, BNF, département des Manuscrits, Français 223, fol. 94v

C'est entre 1351 et 1352 que Pétrarque entreprend la rédaction des Triomphes, poèmes allégoriques en tercets, auxquels il retravaillera plusieurs fois, jusqu'à sa mort, en janvier 1374.
Vaincu par le sommeil, le poète italien est spectateur d'une vision philosophique et morale qu'il raconte en six tableaux : le Triomphe de l'Amour, le Triomphe de la Chasteté, le Triomphe de la Mort, le Triomphe de la Renommée, le Triomphe du Temps et le Triomphe de l'éternité.
L'artiste a représenté le char de triomphe de la Chasteté tiré par deux fières licornes, emblèmes de virginité.

_________________
avatar
Stephandra
Dans l'autre monde
Dans l'autre monde

Féminin Nombre de messages : 16007
Localisation : A ses côtés
Date d'inscription : 13/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La licorne

Message par Stephandra le Dim 27 Mar - 11:08


Allégorie : triomphe de la Chasteté


Pétrarque, Triomphes
France, premier quart du XVIe siècle
Paris, BNF, département des Manuscrits, Français 12423, fol. 29v

C'est entre 1351 et 1352 que Pétrarque entreprend la rédaction des Triomphes, poèmes allégoriques en tercets, auxquels il retravaillera plusieurs fois, jusqu'à sa mort, en janvier 1374.
Vaincu par le sommeil, le poète italien est spectateur d'une vision philosophique et morale qu'il raconte en six tableaux : le Triomphe de l'Amour, le Triomphe de la Chasteté, le Triomphe de la Mort, le Triomphe de la Renommée, le Triomphe du Temps et le Triomphe de l'éternité.
L'artiste a représenté le char de triomphe de la Chasteté tiré par deux fières licornes, emblèmes de virginité.

_________________
avatar
Stephandra
Dans l'autre monde
Dans l'autre monde

Féminin Nombre de messages : 16007
Localisation : A ses côtés
Date d'inscription : 13/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La licorne

Message par Stephandra le Dim 27 Mar - 11:10


Pétrarque Triomphes


Rouen, vers 1520
BNF, Manuscrits, Français 22541 fol. 58v

La licorne, que seule une vierge peut approcher, représente la pureté et la chastet. Pour illustrer une version française des Triomphes de Pétrarque, l'enlumineur représente le char triomphal de Chasteté tiré par deux fières licornes, emblèmes de virginité.
Entre 1351 et 1352, Pétrarque entreprend la rédaction de ses Triomphes, auxquels il retravaillera plusieurs fois, jusqu'à sa mort, en janvier 1374. Vaincu par le sommeil, le poète italien est spectateur d'une vision philosophique et morale qu'il raconte en six tableaux : le Triomphe de l'Amour, le Triomphe de la Chasteté, le Triomphe de la Mort, le Triomphe de la Renommée, le Triomphe du Temps et le Triomphe de l'Éternité.

_________________
avatar
Stephandra
Dans l'autre monde
Dans l'autre monde

Féminin Nombre de messages : 16007
Localisation : A ses côtés
Date d'inscription : 13/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La licorne

Message par Stephandra le Dim 27 Mar - 11:11


Animaux de Malabar


Marco Polo, Devisement du monde (Livre des Merveilles)
Paris, vers 1410-1412
BNF, Manuscrits, Français 2810 fol. 85

"Les habitants de Sumatra ont éléphants et unicornes aussi, qui ne sont pas plus grandes qu'un éléphant. Et elles ont le poil comme celui du buffle, et les pieds comme ceux des éléphants, et une corne au milieu du front, blanche et très grosse. Et elles ne font aucun mal avec leur corne, mais avec leur langue, car elles ont la langue chargée de grandes et longues épines. Et elles ont une tête semblable à celle du sanglier, et la portent toujours inclinée vers la terre. Elles demeurent habituellement près des lacs et des marais. C'est une bête très laide à voir, et elle ne se prend pas au sein d'une pucelle comme nous le disons, bien au contraire." Dans son récit, Marco Polo décrit en réalité le rhinocéros de java.
Bien que Marco Polo décrive la licorne comme "bête très laide à voir", les manuscrits du Livre des merveilles continuent à illustrer ce texte avec une licorne traditionnelle.

_________________
avatar
Stephandra
Dans l'autre monde
Dans l'autre monde

Féminin Nombre de messages : 16007
Localisation : A ses côtés
Date d'inscription : 13/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La licorne

Message par Stephandra le Dim 27 Mar - 11:13


d'après Solin Secrets d'histoire naturelle


Centre-ouest de la France, vers 1480-1485
BNF, Manuscrits, Français 22971 fol. 15v

Plusieurs récits de voyages des XIIIe et XIVe siècles semblent confirmer l'existence des licornes aux confins orientaux du monde : c'est aussi à cette époque que commencent à circuler de prétendues cornes de licorne, dont la poudre passait pour avoir des propriétés médicinales, notamment contre l'épilepsie, voire aphrodisiaques. En réalité, ce sont le plus souvent des dents de narval dont le commerce a sans doute contribué à renforcer la légende.
Dans cette magnifique peinture de Robinet Testard, la licorne apparaît parmi les animaux merveilleux d'Egypte. On prête à sa corne la propriété de purifier l'eau empoisonnée dont l'animal semble se désaltérer.

_________________
avatar
Stephandra
Dans l'autre monde
Dans l'autre monde

Féminin Nombre de messages : 16007
Localisation : A ses côtés
Date d'inscription : 13/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La licorne

Message par Stephandra le Dim 27 Mar - 11:14


Licorne trempant sa corne dans la fontaine


Guillaume Fillastre, Toison d'or
Paris, XVe-XVIe siècles
BNF, Manuscrits, Français 138 fol. 117

C'est au XIVe siècle qu'apparaît la légende selon laquelle la licorne a la propriété de purifier l'eau en y trempant sa corne. On voit dès lors se multiplier les scènes associant licorne et fontaine, ou rivière. Parfois, les enlumineurs réunissent dans une même miniature les deux légendes de la dame à la licorne et de la purification des eaux. Ici c'est près d'une fontaine que l'artiste a choisi de faire figurer l'animal merveilleux qui baisse la tête pour permettre à sa corne d'atteindre l'eau.

_________________
avatar
Stephandra
Dans l'autre monde
Dans l'autre monde

Féminin Nombre de messages : 16007
Localisation : A ses côtés
Date d'inscription : 13/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La licorne

Message par Stephandra le Dim 27 Mar - 11:16


Mariage d'Adam et Ève


Flavius Josèphe, Antiquités Judaïques
Bruges, vers 1475-1500
BNF, Manuscrits, Français 11 fol. 3v

L'autorité de la Bible et des Pères de l'Église a joué un grand rôle dans la persistance de cette croyance. Sans doute à cause d'une traduction erronée d'un terme hébreu, la Vulgate évoque en effet à sept reprises la licorne, notamment dans les Psaumes et le Livre de Job : elle apparaît à l'origine comme un animal malfaisant et violent. Saint Basile avertit ainsi le croyant : "Prends garde à toi, ô homme, et défie-toi de la licorne, c'est-à-dire du démon, car elle fait aisément le mal et le trame contre les hommes." Saint Bernard enjoint l'homme de lutter contre ses démons, "la rage du lion, l'impudeur du bouc, la férocité du sanglier, l'orgueil de la licorne".
C'est dans un paradis luxuriant que l'union d'Adam et Ève est bénie par Dieu le Créateur. Parmi les animaux de la création, témoins de cette scène, une magnifique licorne repose près du Fleuve de Vie qu'elle contemple.


_________________
avatar
Stephandra
Dans l'autre monde
Dans l'autre monde

Féminin Nombre de messages : 16007
Localisation : A ses côtés
Date d'inscription : 13/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La licorne

Message par Stephandra le Dim 27 Mar - 11:17


Licorne


Guiard des Moulins, Bible historiale
France, Paris, premier quart du XIVe siècle
Paris, BNF, département des Manuscrits, Français 160, fol. 66

Cette troublante petite licorne bleue orne le bas d'un des folios d'une Bible de Guiard des Moulins, sans autre intention semble-t-il, que la distraction du lecteur et le plaisir de l'illustrateur.

_________________
avatar
Stephandra
Dans l'autre monde
Dans l'autre monde

Féminin Nombre de messages : 16007
Localisation : A ses côtés
Date d'inscription : 13/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La licorne

Message par Stephandra le Dim 27 Mar - 11:19


Licorne


Barthélemy l'Anglais, Livre des Propriétés des Choses (traduction Jean Corbichon)
France, Paris, XIV e-XVe siècles
Paris, BNF, département des Manuscrits, Français 216, fol. 283

La licorne figure parmi les animaux cités au chapitre XVIII du Livre des Propriétés des Choses, compilation encyclopédique en dix-neuf livres, où ont été réunies, par le franciscain Barthélemy l'Anglais, des notions scientifiques tirées des auteurs sacrés et profanes.

_________________
avatar
Stephandra
Dans l'autre monde
Dans l'autre monde

Féminin Nombre de messages : 16007
Localisation : A ses côtés
Date d'inscription : 13/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La licorne

Message par Stephandra le Dim 27 Mar - 11:20


Cavaliers joutant


Jean Mansel, Fleur des histoires
France, troisième et quatrième quarts du XVe siècle
Paris, BNF, département des Manuscrits, Français 5, fol. 36

Certains folios de ce manuscrit, richement illustré, présentent dans les marges des personnages dénudés chassant ou combattant. Ici, ce sont deux cavaliers qui joutent montés sur des licornes.


_________________
avatar
Stephandra
Dans l'autre monde
Dans l'autre monde

Féminin Nombre de messages : 16007
Localisation : A ses côtés
Date d'inscription : 13/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La licorne

Message par Stephandra le Dim 27 Mar - 11:22


Gushtâsp tuant un unicorne


Firdawsî, Shâh-Nâma
Iran, Shîrâz, vers 1490
BNF, Manuscrits, Supplément persan 1280 fol. 263v

Dans ce manuscrit persan du XVe siècle, le héros Gushtâsp combat une licorne alors que, dans le texte, il affronte un loup. Son combat avec un rhino-loup dans un autre manuscrit peut faire penser à un glissement du loup au rhino-loup puis à la licorne, animal fantastique qui personnifie à merveille les forces du mal que tout héros du Shâh-Nâma doit combattre.

_________________
avatar
Stephandra
Dans l'autre monde
Dans l'autre monde

Féminin Nombre de messages : 16007
Localisation : A ses côtés
Date d'inscription : 13/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La licorne

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum