CHAPITRE XX. Qu'il faut faciliter une issue à l'ennemi enveloppé, pour le défaire plus facilement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CHAPITRE XX. Qu'il faut faciliter une issue à l'ennemi enveloppé, pour le défaire plus facilement

Message par Legrandalsacien1 le Dim 08 Mai 2011, 17:43

CHAPITRE XX.
Qu'il faut faciliter une issue à l'ennemi enveloppé, pour le défaire plus facilement


Les généraux médiocres comptent sur une victoire complète, lorsqu'à la faveur du grand
nombre ou d'un défilé, ils tiennent leur ennemi enveloppé au point de ne lui laisser aucune
retraite ; en quoi ils se trompent. Une troupe ainsi réduite au désespoir tire de son désespoir
même des forces et de l'audace. Le soldat qui se voit certain d'une mort prochaine, cherche
à ne point mourir seul aussi a-t-on toujours goûté cette maxime de Scipion : Ouvre une porte
à l'ennemi qui fuit. En effet, dès qu'une troupe, ainsi enveloppée, aperçoit une issue, tous s'y jettent en foule, songeant beaucoup moins à combattre qu'à fuir, et se laissent égorger comme des brutes. Il est même d'autant plus aisé de tailler en pièces toute la troupe, qu'elle sera plus nombreuse ; parce que l'avantage du nombre deviendra un désavantage pour des gens épouvantés, qui craignent presque autant la vue de l'ennemi que ses armes. Une troupe enveloppée qui, au contraire, n'aperçoit aucune issue, se porte assez communément à cet excès de valeur qui peut seul la sauver : alors elle est capable de renverser une troupe
plus nombreuse et plus forte. Virgile a dit :

Le salut des vaincus est de n'en plus attendre.

_________________
avatar
Legrandalsacien1
Dans l'autre monde
Dans l'autre monde

Masculin Nombre de messages : 4176
Age : 42
Localisation : Sémur / Duché de Bourgogne
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum