L'apprentissage des armes au XV ème siècle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'apprentissage des armes au XV ème siècle

Message par Liloia de Baish le Jeu 30 Juin 2011, 00:21

L’apprentissage des armes au XV ème siècle




L'escrime médiévale est étudiée d'après plusieurs manuscrits pour la plupart datés entre le XIIIe et le XVIe siècle.
Les deux principaux sont:

- les manuscrits de l'école allemande: il s'agit d'un ensemble de manuscrits datant pour la plupart du milieu du XVè siècle. Ils ont été rédigés par un groupe de maîtres d'armes. Ces ouvrages traitent de toutes les formes de combat en usage, y compris quelques planches dédiées au combat à cheval.

- Le manuscrit de Fiore dei Liberi qui date de 1410 et qui est un manuscrit de l’école italienne.Y sont représentées toutes les formes de combat de l'époque nécessaires à la formation d'un homme d'armes: la lutte, le combat à la dague, à l'épée longue, à la hache d'armes et bec de corbin, le combat en armure. ce manuscrit  contient un système complet d’arts martiaux européens enseignant comment combattre à mains nues, armé de différentes armes, protégé ou non par une armure, à cheval ou à pieds.

La lutte et le corps a corps occupent une place importante dans les techniques médiévales de combat.

Hans Talhoffer (1420-1490) est le plus connu de tous les maîtres escrimeurs germains du sud au XVe siècle.

Il est contemporain au maître d’armes Paulus Kal (avec qui les manuscrits suggèrent une rivalité professionnelle).

Il est l’auteur de plusieurs des traités illustrés décrivant les méthodes de combat utilisant une grande variété d’armes, et incluant le combat à mains nues (lutte), la dague, l’épée longue, le bâton et le combat monté.

Il est l’héritier d’un célèbre maître escrimeur germain du XIVème siècle : Johannes Liechtenauer. Les enseignements de Liechtenauer sont présentés en partie en prose et en rimes (probablement dans l’intention de protéger les écrits et techniques des yeux des non-initiés, et aussi peut être pour donner aux étudiants des moyens mnémotechniques pour retenir les leçons).

Du temps de Liechtenauer, l’enseignement au combat  n’était pas restreint à une seule arme. Il comprenait l’utilisation de l’épée à une main et demie, les techniques d’épée / boucle, de dague, de fauchon et de lutte avec ou sans armure, et parfois en combat monté.


Voici quelques démonstrations d’escrime ancienne concernant cette période (Les écoles d’escrime ancienne historiques médiévales sont pour les plus connues anglo-saxonnes):

Longsword techniques :

http://www.youtube.com/watch?v=tsGU5KI1qJA&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=xz-07Dtp-Qw&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=8h3V_bM6nSs&NR=1

http://www.youtube.com/watch?v=qmUqhrcSkY4&NR=1

http://www.youtube.com/watch?v=TtNZQBc4RpE&NR=1
(ce qu’il appelle ici “ my strong” est le fort de l’épée, le contraire « my edge » est la partie faible de l’épée)


_________________


Marche doucement car tu marches sur mes rêves...
avatar
Liloia de Baish
Chapitre
Grand Chancelier
ChapitreGrand Chancelier

Féminin Nombre de messages : 12857
Localisation : Le cul sur une selle...
Date d'inscription : 22/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum