[RP] Prise du Château de Reims, 8 novembre 1456

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[RP] Prise du Château de Reims, 8 novembre 1456

Message par Kerraaoc le Jeu 7 Aoû - 12:07

Prise du Château de Reims, 8 novembre 1456

Post de Jesrad (gargote champenoise, communications royales et du royaume, 18 mars 1457)



Nous, Pisan d'Harcourt, Grand prévôt de France, à tous ceux qui liront ce présent écrit, saluons.

Scellons et approuvons l'enquête menée par les services de la Grande Prévôté de France, sur demande du Grand Maître de France, concernant la chaîne des responsabilités ayant entraîné la prise du château de Reims, le 8 novembre de l'an 1457.

Rappelons que cette enquête a été menée sous la direction du Prévôt de L'Hostel du roy, messire Althiof de Marigny.

Demandons que la Champagne prenne, si cela n'a point été fait ou achevé, les dispositions relatives à la sécurité des terres qui lui ont été confiées par Sa Majesté, le Roy de France.

Mettons à la disposition du Duc de Champagne et de son conseil, les pièces du dossier, si justice était réclamée.

Nous devons tous tirer les conséquences nécessaires, afin qu'un tel évènement ne puisse survenir à nouveau.




Rapport d’enquête concernant la prise de Reims en Champagne le 8 novembre 1456

I] Enoncé des parties intervenant dans l’enquête :

De part la complexité de l’affaire, notamment par rapport à l’attaque du Château de Tours quelques semaines auparavant par une bande de brigands dont la composition était proche de celle de l’attaque de Reims, de nombreuses personnes sont impliquées dans ces événements. L’enquête ce dessous s’attachera à prendre en compte l’ensemble de ces parties, leur implication et leur éventuelle responsabilité.

On trouve donc :

Les forces de l’ordre champenoises (prévôté, armée, nobles)
Le conseil ducal champenois
La Curia Regis
Les services de la Grande Prévosté (Prévosté de l’Hostellerie Royale et en particulier la Douane)

II] Rappel des faits :

Le 8 novembre 1456, le Château de Reims en Champagne a été attaqué, pris et pillé par une bande de brigands donc le liste initiale établie par les forces de l’ordre du Duché de Champagne est la suivante :

Argantino (Gerona)
Arsumen (Gien)
Aterfalco.2 (Cambrai)
Cannibal28 (Dieppe)
Chipouillou (Orléans)
Elween95 (Dieppe)
Entela (Cambrai)
Entela (Cambrai)
Exanor (Nimes)
Flaminia (Dieppe)
Gromukus (Saint-Liziers)
Jumarow (Camabrai)
Ksandra3615 (Argentan)
Lord_nightmare (Reims) A vérifier était dans groupe maréchaux avec Medina
Loupphoque (Marmande)
Maelisse@ (Reims)
Mahaud (Eauze)
Maximusrem (Saint-Liziers)
Medina (Grandson)
Milou23 (Murat)
Neidanac (Cambrai)
Papesly (Cambrai)
Pink69 (Cahors)
Pink69 (cahors)
Protozoaire (Saumur)
Ramouta (Tulle)
Raoulleglabre (Reims)
Sat (Luxeuil)
Satyne (Conflans-lès-Sens)
Serrallonga (Villefranche-de-Rouergue)
Siuol (Villefranche-de-Rouergue)
Smurf (Azincourt)
Torqual (Cambrai)
Yosil (Cambrai)

III] Eléments de preuves de l’enquête :

Témoignage de Maltea, Duchesse de Champagne au moment des faits
Témoignage de Francis_de_Joachim, ancien Prévôt de Champagne
Témoignage de Siva, Secrétaire d’Etat de Champagne
Témoignage de Rhân, Bailli et Cam de Champagne après la reprise du Château
Demande de Maltea au Roy de rétablissement du Conseil après la reprise du Château
Témoignage de Cissi3410, Prévôt d'Orléans au moment de la prise de Tours en Touraine

IV] Enquête de la Grande Prévôté :

IV] a) Points clés et déroulement de l'enquête :

IV] a) 1. Questions en suspens :

Quelques semaines avant la prise de Reims, le château de Tours en Touraine est également tombé. Nombres des assaillants de Tours sont ensuite partis vers l’Orléans où ils ont été mis en procès avant de se diriger vers Reims où beaucoup on participé à la prise du château.

Dès lors plusieurs questions peuvent se poser et plusieurs points sont à éclaircir.

Quelle est la part de responsabilité de l'Orléanais ? Les brigands auraient-ils pu être mis au cachot et cela aurait-il permis d’éviter la prise de Reims ?

Quelle est la part de responsabilité des services de Douane de la Grande Prévosté ? Ceux ci ont- ils bien transmis les informations aux prévôts locaux en particulier de Champagne ? La Champagne était-elle suffisamment avertie du danger que représentaient ces brigands ?

Dès lors quelle est la part de responsabilité de la Curia et notamment de la Grande Prévosté ? A-t-elle suffisamment insisté sur les dangers ? A-t-elle mis en œuvre ce qu’il fallait pour prévenir l’attaque ?

Enfin quelle est la responsabilité du conseil Ducal en place et de chacun de ses membres en particulier la duchesse, le prévôt ainsi que les membres de l’armée, capitaine et connétable. Ont-ils entendu les mises en garde? En ont-ils pris en compte ? Y avait-il assez de défense à Reims ? Les ordres ont ils été correctement suivis ?

IV] a) 2. Eléments de réponse :

La prise de Tours et les procès en Orléans :

Le Château de Tours a été pris le 15 octobre 1456 par Protozoaire et sa bande et les procès en coopération judiciaire lancés dès le 19 octobre d’après les informations fournies par Cissi3410 alors Prévôt d’Orléans qui avaient arrêtés une bonne partie des personnes recherchées. Cela fait donc 3 semaines entre les mises en procès et la prise de Reims.

Les avertissements de la Curia et la Grande Prévosté :

La Curia et la Grande Prévosté ont averti à plusieurs reprises le conseil ducal de Champagne du danger représenté par ces brigands, notamment par l’intermédiaire des douanes mais aussi via le Grand Maitre de France, la Princesse Armoria, qui a prévenu le conseil ducal en place à plusieurs reprises. En effet, dans son témoignage, la Duchesse Maltea affirme avoir eu connaissance de la présence des brigands 4 jours avant l’attaque soit le 4 novembre 1456 ce qui est largement suffisant pour organiser une défense efficace. Ces faits sont également confirmés par Francis_de_Joachim. Le Connétable avait sonné l’alerte en voyant arriver autant de personnes recensées sur les listes rouges.

D’après Siva, la duchesse Maltea était tout à fait au courant que Protozoaire comptait se diriger vers la Champagne et ce avant même la prise de Tours. Après la Prise de Tours elles ont informé le conseil du danger mais Protozaire et sa bande ont pu se diriger jusqu’à Reims.

Les défenses en place à Reims le soir de l'attaque :

La champagne avait dans sa capitale plusieurs défenses en place ou sur le point de l’être :

Une armée de Loups dirigée par Sebius
Une armée en construction non loin et dirigée par Siva
Deux lances de Loups (9 membres) prêtes à intégrer l’armée de Sebius
Un groupe de maréchaux : le chef 4 maréchaux (dont 2 offres prises tard)

D’après le témoignage de Siva des soucis logistiques l’ont empêché de monter son armée à temps. Cependant elle affirme que les défenses étaient prêtes à parer les assauts des brigands.

Déroulements des événements au soir du 7 novembre 1456 :

Que s’est-il passé le soir de l’attaque ? Selon Siva il s’agit d’un énorme cafouillis. Les lances ont reçu initialement l’ordre d'intégrer l’armée et de défendre le pouvoir. Quand le contre ordre est arrivé plusieurs membres des lances travaillaient déjà, ce qui est confirmé par Sebius. Les pillards qui surveillaient les offres d’emploi l’ont alors remarqué et lancé l’assaut qui fut fatal pour le château.

Pourquoi certains Loups travaillaient alors qu'ils auraient du intégrer l'armée d'après l'ordre initial ?

Selon Francis_de_Joachim la défense a pêché en deux points. Tout d’abord au niveau de la prévôté où en tant qu’ancien prévôt il estime que les défenses étaient plus qu’insuffisantes (un seul groupe dont 2 offres posées très tard). Ensuite au niveau de l’armée car le Grand Maitre des Lances (capitaine) a donné l’ordre d'intégrer l'armée la veille. Lorsque le contre ordre pour défendre est arrivé le soir de l’attaque les soldats de l’armée suivaient le meneur et bon nombre des membres des lances de Loups travaillaient déjà.

Il constate qu’il était alors trop tard pour trouver des défenseurs et il estime qu’il y a là deux fautes graves de la part du Prévôt et du Grand Maitre des Lances.

La baronne Darkaprincesse dans son témoignage affirme prendre ses responsabilités. Depuis plusieurs jours et le début de l'alerte les effectifs de la maréchaussée étaient augmentés : deux groupes remplis à Reims en particulier. Mais le soir de l'attaque il n'y avait qu'un seul groupe toujours selon ses dires, qui plus est rempli tardivement.

Elle a tout tenté pour ajouter des défenses mais en vain. Plusieurs jours avant la prise elle avait cependant commencé à mettre beaucoup d'étrangers en procès pour par illicite d'armes ce qui tant à montrer qu'elle était tout à fait au courant de la menace.

Reprise du Château par la Champagne :

La Princesse Amoria a nommé par Décret, Darkaprincesse et Bigbosspower responsables de la Défense à la suite de la chute du Château de Reims. La château de Reims a pu être repris quelques jours plus tard. La duchesse Maltea n'a pas eu son mot à dire et a donc suivi les ordres.

Depuis la Baronne Darkaprincesse participer activement à l'établissement des dossiers contre les brigands et d'après ces dires elle rencontre de grandes difficultés à recevoir certains témoignages ce qui ralentit leson travail.

IV] b) Conclusions de l'enquête :

A la vue des faits et événements décrits ci dessus il apparaît que la situation n'est pas du tout simple à évaluer et que compte tenu de la pagaille ambiante qui régnait en Champagne face à une menace qui avait tout à fait été cernée par les autorités il est bien difficile de trouver un responsable. La chute de Reims est le fait d'une défense insuffisante qui résulte de plusieurs éléments sans pour autant qu'il y ait de véritable intention de la part des acteurs principaux en particulier duchesse, prévôt, capitaine et connétable de laisser consciemment le château exposé. Ils ont tous tentés de le protéger mais j'en déduis vu les résultats que les mesures prises n'ont pas été à la hauteur de la menace représentée par ces brigands.

Ma conclusion s'attachera donc à montrer quels problèmes il y a eu et où cela à pêché en essayant de préciser à chaque fois qui sont les personnes concernés.

Tout d'abord pour répondre aux diverses interrogations, commençons par revenir sur la Prise de Tours et les procès en Orléans. Ces derniers ont été lancés pratiquement 3 semaines avant la prise de Reims ce qui même si la justice est parfois lente en particulier pour des coopérations judiciaires laissait largement le temps de condamner bon nombre d'assaillants de Reims à moisir à fond de cachot.

Pour moi le système juridique orléanais a manqué d'efficacité mais cela n'aurait au fond rien changé. Même s'ils avaient été condamnés à une dizaine de jours de prison (au grand maximum) cela aurait seulement retardé leur projet sur la Champagne de quelques jours. Et on ne peut pas dire que ça aurait permis à la Champagne d'être mieux informées car ils affirment avoir été bien au courant de la présence des brigands au moins 4 jours avant l'attaque et même des plans de Protozoaire avant la prise de Tours.

J'estime ensuite que la Curia et la Grande Prévosté ont tenu leur rôle et ont suffisamment averti la Champagne du danger qui pesait sur ses terres. De l'aveu même de la Duchesse Maltea les autorités étaient parfaitement informées. Nombre de brigands étaient sur les listes rouges de Champagne et avaient été repérés par le Connétable (responsable des douanes) qui avait sonné l'alerte. Certes il est toujours possible d'avertir davantage mais vus les témoignages reçus j'en déduis que c'était suffisant.

Abordons à présent le point principal de cette enquête à savoir la gestion de l'attaque par la Champagne et particulièrement des forces de l'ordre.

Comme l'a mentionné Darkaprincesse, des consignes avaient été passées pour doubler le nombre de maréchaux notamment à Reims. Or toujours selon le prévôt de l'époque le soir de l'attaque il n'y avait qu'un seul groupe dans la capitale avec seulement les deux dernières offres déposées très tard. Les consignes n'ont donc pas été appliquées et c'est sans doute là la plus grande faute du prévôt, ce qu'elle reconnait et assume totalement. Au soir du 7 novembre il était beaucoup trop tard. En cas d'alerte j'estime qu'il faut au moins deux groupes.

Cependant de part mon expérience de prévôt je sais qu'il est bien difficile de remplir deux groupes de maréchaux en capitale alors plus relève de l'exploit. C'est pourquoi la défense ne peut être assurée par la prévôté seule et doit donc s'appuyer sur l'armée. Et là encore force est de constater que des erreurs ont été commises par l'Etat Major comme par les soldats.

Les ordres sont normalement donnés par l'Etat Major en début de soirée afin de permettre une analyse de la situation du jour. Mais pour le 7 novembre des ordres demandant aux deux lances d'intégrer l'armée et de suivre le meneur sont arrivés la veille. Lorsque la Champagne a compris que l'attaque été lancée un contre ordre a été donné demandant aux lances de défendre le pouvoir. Mais il était déjà trop tard et nombre de soldats travaillaient déjà. En voulant agir vite le Capitaine a confondu vitesse et précipitation et surtout mal agi en provoquant une désorganisation de ses troupes à Reims. Malgré la menace grandissante depuis quelques jours, je trouve que rien ne justifiait cette publication hâtive des ordres et qu'il y avait largement le temps d'analyser le danger et de donner les ordres adéquats à savoir de défendre le pouvoir.

J'en déduis donc qu'avec cette erreur deux lances n'ont pu défendre le château et peut être que ces 9 défenseurs supplémentaires auraient suffi. Cependant la faute n'incombe pas qu'au Capitaine car il s'avère que plusieurs soldats avaient pris un travail alors que l'ordre initial, aussi contestable soit-il, était d'intégrer l'armée et de suivre le meneur. Plusieurs soldats ont donc désobéi à un ordre direct de leur hiérarchie. Certes s'ils avaient intégré l'armée ils n'auraient pas pu défendre non plus mais j'estime impossible d'envisager et d'organiser une défense si on ne peut être sur de l'implication et la loyauté des soldats et des maréchaux qui sont sensés y participer. C'est pour moi une faute grave qu'ont commis ses soldats. Ils ont d'ailleurs en plus selon Siva incité les brigands a passé à l'attaque puisqu'ils ont été repérés parmi les embauchés des offres d'emplois du jour. Leur action a donc on peut dire été doublement négative pour la défense champenoise.

Pour résumer je dirais que la défense de Reims a connu des dysfonctionnements, qui cumulés, ont conduit à la chute du château :

Le prévôt Darkaprincesse qui aurait du prendre l'initiative d'augmenter les défenses en mettant au moins deux groupes.

L'Etat Major de l'armée qui n'a pas su prendre le temps d'analyser la situation et qui a donné des ordres initiaux qu'elles a du remettre en cause provoquant une désorganisation des troupes.

Les soldats qui ont désobéi aux ordres et pris un travail, ce qui a laissé entrevoir aux brigands une grosse faille dans la défense du château.

Pour finir cependant, ce qu'il faut bien comprendre c'est la situation de grande confusion dans laquelle se trouvait la Champagne au moment de la prise du château. En effet en négligeant la menace représentée par les brigands les autorités ont du travailler dans l'urgence lorsqu’elles ont réellement saisi l'envergure de ce groupe de brigands et la menace qu'ils représentaient et lorsqu’il a fallu être efficace bon nombre d'informations ont été noyées et perdues au milieu d'un véritable capharnaüm (flood) rendant bien difficile tout communication claire et structurée qui est pourtant primordiale dans ce genre de crise.

Ainsi même si les divers organismes sensés assurés la défense de la Champagne et donc de Reims ont clairement leur part de responsabilité, part qu'ils assument d'ailleurs comme le dit l'ex-prévôt Darkaprincesse dans son témoignage, je pense que le véritable écueil dans cette affaire est à mettre au crédit des autorités de Champagne en général qui ont selon moi largement sous estimé la force de frappe des brigands et se sont reposés sur les défenses habituelles qu'elles jugeaient suffisantes. Le résultat ne s'est pas fait attendre.

On peut tout de même constater près de 3 mois après la prise de Reims, la Champagne a su tirer des leçons et des enseignements de ces événements en mettant notamment en place un système de niveaux d'alerte "automatiques" pour les groupes de la maréchaussée en fonction du nombre d'étrangers et de suspects dans les différentes villes au regard de la liste rouge. J'espère enfin que la Champagne aura su reprendre la main sur l'ensemble des soldats de son armée car je trouve inadmissible que des soldats qui étaient à Reims pour défendre leur château aient désobéi à deux ordres (l'ordre initial et le contre-ordre) et aient pris un travail. J'y vois là une des fautes les plus graves qu'un soldat puisse commettre. Cela n'aurait sans doute pas empêcher la prise du château mais ces soldats se sont rendus inutiles tant pour l'armée présente dans la ville que pour la défense de la capitale.

Althiof de Marigny,
Prévôt de l'Hôtellerie Royale.



______________
Source: Archives AAP

_________________

Tu sais ce qu'ils ont tous en commun ? Tu sais ce que c'est, leur pouvoir secret ? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles.
avatar
Kerraaoc
Ancien Membre de l'Ordre
Ancien Membre de l'Ordre

Masculin Nombre de messages : 2209
Age : 35
Localisation : Orléans
Date d'inscription : 28/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum