[RP] Le mandat de Kremroat de Saint-Ange, 1 er Duc de Lorraine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[RP] Le mandat de Kremroat de Saint-Ange, 1 er Duc de Lorraine

Message par Kerraaoc le Dim 25 Jan 2015, 21:00

Le mandat de Kremroat de Saint-Ange, 1 er Duc de Lorraine

Par Ardarín



Le mandat de Kremroat de Saint-Ange, premier Duc reconnu de Lorraine, a été une période de forte prospérité pour la Lorraine en même temps qu'une période fondatrice. De nombreux événements ont eu lieu et, malgré une forte instabilité au sein du conseil, la première constitution de Lorraine fut rédigée et mise en vigueur.

Pendant le premier mois de peuplement de la Lorraine, alors que BatonNoir, puis Cesars, étaient Duc de Lorraine nommés par l'Empereur LongJohnSilver Ier, l'incertitude du destin lorrain était palpable. La Lorraine avait attiré des foules de voyageurs venus de tous horizons. Sorte de terre promise à l'époque, plus de quatre mille personne vivaient en Lorraine. Chaque jour les marchés de Lorraine étaient rempli de centaines de sacs de céréales et de quantité de bien artisanaux, chaque jour les mairies et le Duché achetaient quantité de bien. Le commerce était florissant, les échanges multiples et les politiciens au travail!

Cela n'était pas peu dire. Neuf listes concouraient aux élections ducales en ce moi de Novembre 1454, toutes avec des visions différentes ou une volonté différente : forger le Duché selon leurs pensées. Tout laissait à prévoir qu'il serait difficile d'établir une base commune et satisfaisante pour tous! Le Duc Cesars ne voulait pas promulguer de constitution, préférant laisser ce soin au conseil élu du peuple. En cela nous pouvons voir sa volonté de laisser le soin aux Lorrains de définir par eux même leur avenir, plutôt que se voir, sous un certain angle, contraints à la vision d'un émissaire de l'Empereur.

De cette élection, au score mitigé, chaque liste eu un représentant, exception faite de trois listes qui eurent deux conseillers parmi lesquelles on retrouva : les Héritiers du Mirabellier et Demain la Lorraine, deux partis politiques qui deviendraient historiques. Kremroat de Saint-Ange fut reconnu Duc de Lorraine après deux jours de tractations entre les têtes de liste, chacun tentant ses alliances pour obtenir la charge du Duc. Le conseil se mit donc en place et des remaniements furent faits. Au gré des humeurs et des accords passés certains élus démissionnèrent, pour laisser plus compétent prendre leur place (ou moins dégoûté du jeu politique). Certains des démissionnaires furent rappeler au sein du Conseil Ducal en tant que conseillers exceptionnels! Kremroat et son conseil firent en effet appel à quatre conseillers exceptionnels, conseillers sans pouvoir, sans droit de vote dont la présence était conditionnée par leurs qualités d'expert dans leur domaine et leur motivation. Ces quatre personnes furent dame Shanize, Lub, vicomte de Thonon, messire Noel et Ardarín von Habsbourg.

Contre toute attente le mandat commençait dans le calme, la courtoisie et une force de travail rarement égalée. Chacun avait le coeur à l'ouvrage, de nombreux projets étaient menés de fronts parmi lesquels : la constitution, le renforcement des diverses institutions, la création du parlement lorrain. Cependant un événement triste mis à mal ce début prolifique. Une des conseillères ducales, nommée Bertranne, mis le feu aux archives du conseil du Duc Cesars, feu qui s'étendit à une partie des archives de Kremroat. Ceci explique donc l'absence dans les archives du conseil ducal du mandat de BatonNoir comme de Cesars. Cette affaire lança la première polémique en Lorraine et le premier procès pour haute trahison. L'affaire aurait pu en rester là, mais la conseillère inculpée répondit à l'acte d'accusation par un appel à la révolte, appel reprit par quelques mécontents et perturbateurs notoires criant à l'abus de pouvoir. Cette sombre histoire finis sur le bannissement de plusieurs Lorrains dont la présumée coupable. Suite à ces événements et pour contrer les velléités de certains coupables de vouloir se présenter aux prochaines élections, le conseil envisagea de formuler une loi régissant la recevabilité des candidats aux élections ducales.

Depuis cet événements des troubles n'eurent cesse d'éclore dans les villes. Certains habitants se plaignaient du manque de réponse, de la lourdeur du système, des restrictions chaque jour plus nombreuses, des prix du marché. De nombreuses révoltes ont éclos et peu de villes y échappèrent. Fort heureusement le travail continua, les villes furent remontées, de fructueux contrats commerciaux furent signés, malgré les désistement successifs des conseillers à l'économie. Le mandat de Kremroat connu en effet trois Commissaires au Commerce, trois Baillis et trois Commissaires aux Mines. Et si cela n'avait été pour la formation dispensée par Lub et Ardarín, ces neufs conseillers, tous novices en l'art de l'économie, auraient eu peine à rendre le Duché prospère.A l'époque le castel de Nancy, toujours en plein travaux, abritait aussi bien les institutions que la diplomatie ou l'armée. Mais cela ne dura pas, chacune prenant de plus en plus de place, l'armée parti la première vers une nouvelle place forte en construction, de même pour la diplomatie peu après. Rien n'aurait su arrêter la Lorraine, de nombreuses terres étaient à conquérir!

Arrivé à mi-mandat, le Duc Kremroat en personne vint faire annonce du bilan de l'action du conseil. Son discours peu être retrouvé dans les archives du Conseil Ducal. Malgré que l'affaire était pressante à l'époque, il n'est nul fait mention des troubles concernant l'indépendance provençale dans cette annonce. Signe sans doute que la diplomatie n'était pas la priorité du mandat du Duc Kremroat.

La seconde partie du mandat de Kremroat se passa sensiblement dans le calme, malgré quelques prises de mairie. Le conseil ducal était stable, les institutions se forgeaient doucement mais sûrement et le grand chantier de la constitution prenait de plus en plus forme. Parmi les autres projets de taille se trouvaient le corpus lorrain, le Parlement et l'ordre du mérite. Et en fin de mandant tout pu enfin être voté et mis en application. La fin du mandat de Kremroat fut marqué par l’anoblissement de Ardarín von Habsbourg au titre de Baron de Ruppes, celui de d'Alandaros von Valendras au titre de baron de Savigny et celui d'Hazgard de Plantagenêt au titre de baron d'Arraincourt. De nombreux Lorrains reçurent également la reconnaissance du conseil ducal et devinrent détenteurs de l'ordre de l'Alérion Lorrain fraichement créé.




Source: http://casteldenancy.forumpro.fr

_________________

Tu sais ce qu'ils ont tous en commun ? Tu sais ce que c'est, leur pouvoir secret ? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles.
avatar
Kerraaoc
Ancien Membre de l'Ordre
Ancien Membre de l'Ordre

Masculin Nombre de messages : 2209
Age : 35
Localisation : Orléans
Date d'inscription : 28/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum