CHAPITRE SEIZIÈME. FRONDE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CHAPITRE SEIZIÈME. FRONDE

Message par Legrandalsacien1 le Dim 01 Mai 2011, 16:44

CHAPITRE SEIZIÈME.
FRONDE

Il est bon aussi d'habituer les recrues à lancer des pierres avec la main ou avec la fronde. Les habitants des îles Baléares passant pour avoir connu les premiers l'usage de la fronde, ils cultivèrent cet exercice avec tant de soin que les mères, dit-on, ne laissaient toucher à leurs enfants mâles aucun aliment, qu'ils ne l'eussent atteint d'un coup de pierre, au moyen
de la fronde. Contre le casque, la cuirasse et les cataphractes, une pierre d'un certain
calibre, lancée par la fronde ou le fustibale, fait plus de mal qu'une nuée de flèches ; la
blessure qui en résulte, sans déchirer les chairs, est néanmoins mortelle ; l'ennemi frappé
succombe sans perdre une goutte de sang. Personne n'ignore que les frondeurs ont
combattu dans toutes les guerres de l'antiquité. Tous les conscrits en général doivent donc être familiarisés avec ce genre d'exercice, d'autant plus que la fronde n'est point embarrassante à porter. D'ailleurs, il arrive quelquefois qu'un engagement a lieu sur un terrain pierreux ; qu'il s'agit de défendre une montagne ou une colline, d'assiéger une forteresse ou une ville : toutes choses où la pierre et la fronde servent à repousser les Barbares

_________________
avatar
Legrandalsacien1
Dans l'autre monde
Dans l'autre monde

Masculin Nombre de messages : 4176
Age : 42
Localisation : Sémur / Duché de Bourgogne
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum