Le Livre des métiers d'Etienne Boileau (XIII ème siècle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Livre des métiers d'Etienne Boileau (XIII ème siècle)

Message par Kerraaoc le Jeu 23 Juil 2015, 14:25

Le Livre des métiers d'Etienne Boileau



Le Livre des métiers, rédigé au temps de Saint Louis vers 1268 par Étienne Boileau, prévôt de Paris, est le premier grand recueil de règlements sur les métiers parisiens.

Etienne Boileau est nommé par Saint Louis Prévôt de Paris en 1261.
Chargé de la juridiction des métiers, il se heurte à la difficulté de trancher les litiges en l’absence de textes écrits, les règlements de métiers n’étant connus pour la plupart que par des traditions orales transmises de père en fils et de maître en maître.
Il invite donc chaque communauté de métiers à rédiger ses statuts et décide, après les avoir homologués, de les réunir en un seul recueil.

Ce recueil, dont le titre exact est Les Établissements des Métiers de Paris, est connu sous le nom de Livre des Métiers.
Il est communément daté de l’année 1268, bien que son élaboration ait probablement nécessité plusieurs années.

Deux parties composent le Livre des Métiers.
La première (101 titres) présente le statut des communautés, la seconde (31 titres) traite des impôts, droits et redevances dus par les métiers.
Une troisième partie, consacrée aux justices et juridictions, n'a jamais été rédigée (ou a été perdue).

Le Livre des Métiers ne cite pas tous les métiers de Paris au XIIIe siècle : toutes les communautés de métiers n'ont pas répondu à l'invitation d'Étienne Boileau, l'absence la plus notable étant celle de la puissante corporation des bouchers.

Mais il constitue le premier document de référence pour la connaissance des métiers de Paris sous l’Ancien Régime, qu'enrichiront ensuite les ordonnances royales et les registres fiscaux : registres de la taille de 1292 et de 1313, Grande Ordonnance de 1350, Ordonnance des bannières de 1467, Edit royal de mars 1673 dû à Colbert, Edit royal de mars 1691, jusqu'à l'Édit de Turgot de février 1776.

Les statuts décrits par chacune des communautés de métiers sont très divers.
Le cadre général paraît avoir été le même pour tous, mais les rédacteurs ont, selon les métiers, pris des partis très différents, les uns donnant de longues explications, les autres s'en tenant à des textes très concis.
Leur lecture permet toutefois de décrire les règles générales de l'organisation des métiers à Paris au XIIIe siècle.


LJD Kerraaoc a écrit:
LJD Kerraaoc précise que cet ouvrage comprend 607 pages.
Celui-ci est en libre consultation auprès de la Bibliothèque Nationale de France, étant tombé dans le domaine public.

Vous avez la possibilité de le consulter en ligne ou de le télécharger en intégralité en format .PDF ou .TIFF

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k110190t


Source: Bibliothèque Nationale de France; Wikipedia

_________________

Tu sais ce qu'ils ont tous en commun ? Tu sais ce que c'est, leur pouvoir secret ? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles.
avatar
Kerraaoc
Ancien Membre de l'Ordre
Ancien Membre de l'Ordre

Masculin Nombre de messages : 2209
Age : 35
Localisation : Orléans
Date d'inscription : 28/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum