L’Histoire de Fauvain

Aller en bas

L’Histoire de Fauvain

Message par Kerraaoc le Lun 13 Oct 2014, 10:28

L’Histoire de Fauvain


Source: http://expositions.bnf.fr/bestiaire/


Le Roman de Fauvel est un exemple rare de critique politique, contemporaine d’événements dénoncés en 3000 vers par un haut fonctionnaire de la cour, un notaire de la chancellerie royale, Gervais de Bus. Cette histoire satirique, composée entre 1310 et 1314, visait le roi de France Philippe IV et, surtout, Enguerrand de Marigny, son principal conseiller. Pour déguiser sa cible, l’auteur adopte la formule du héros zoomorphe, procédé déjà employé dans l’Égypte ancienne. Mais l’identification était transparente aux yeux des nobles à qui s’adressait cette histoire.

L’histoire paraît avoir connu un grand succès : il en subsiste 12 manuscrits, ce qui suffit à attester son caractère de best-seller, et d’autres histoires sont directement dérivées du poème de Gervais du Bus. Le manuscrit présenté ici est une de ces variantes du Roman de Fauvel, où l’image l’emporte sur le texte jusqu’à constituer un véritable album. Intitulé L’Histoire de Fauvain, le manuscrit est peint de 40 dessins au trait, légendés par un auteur originaire d’Arras, Raoul Le Petit.


Dernière édition par Kerraaoc le Lun 13 Oct 2014, 11:12, édité 1 fois

_________________

Tu sais ce qu'ils ont tous en commun ? Tu sais ce que c'est, leur pouvoir secret ? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles.
avatar
Kerraaoc
Ancien Membre de l'Ordre
Ancien Membre de l'Ordre

Masculin Nombre de messages : 2209
Age : 36
Localisation : Orléans
Date d'inscription : 28/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’Histoire de Fauvain

Message par Kerraaoc le Lun 13 Oct 2014, 10:50

L'auteur, Raoul le Petit, introduit le livre d'un geste de la main : un chêne (symbole du bon roi) se brise tandis qu'un hêtre ("faus" en français médiéval) le remplace. Il représente Fau(s)vain.


Fauvain, parvenu au faîte des pouvoirs laïc et ecclésiastique, bannit l'auteur en lui tirant la langue.


Fauvain embrasse un faux dévot, déguisé en saint.


Fauvain et ses deux acolytes, Ghille et Barat (un nom de voleur dans les fabliaux), boivent à la coupe de fausseté.


Fauvain est nommé exécuteur testamentaire d'un homme riche à l'agonie.


Il capte l'héritage ; ses sbires s'en mettent plein la capuche (les poches n'existent pas...)


Fauvain refuse de donner l'aumône aux pauvres ; il leur tourne le dos et leur dit : "Allez-vous en" !


Fauvain fait plier des roseaux et remarque. : "ainsi se plient moult gens comme ce roseau le fait au vent..."


Fauvain montre une charte de privilèges par laquelle il excommunie tous ceux qui feront du bien aux pauvres.


Un effet de sa vilenie : l'hôpital du Grand-Saint-Bernard est vide...

_________________

Tu sais ce qu'ils ont tous en commun ? Tu sais ce que c'est, leur pouvoir secret ? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles.
avatar
Kerraaoc
Ancien Membre de l'Ordre
Ancien Membre de l'Ordre

Masculin Nombre de messages : 2209
Age : 36
Localisation : Orléans
Date d'inscription : 28/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’Histoire de Fauvain

Message par Kerraaoc le Lun 13 Oct 2014, 10:55

Fauvain refuse d'aider trois pauvres clercs.


Fauvain, en revanche, fait donner gain de cause à deux clercs de mauvaise foi.


Les deux mauvais clercs sont nommés : l'un abbé de Saint-Vaast d'Arras, l'autre d'Autun.


Trois pauvres sollicitent la protection d'un seigneur contre l'avidité de ses officiers.


Fauvain fait savoir aux trois pauvres qu'on va leur couper la tête...


Un créancier de Fauvain réclame son dû en justice.


Fauvain refuse de payer. ; il s'est tonsuré et déguisé en pèlerin-croisé de Saint-Jean-de Jérusalem pour apitoyer la justice.


Un clerc présente une charte de privilèges par laquelle Fauvain doit être acquitté et le plaignant condamné.


Évêques, abbés, clercs tressent la queue de Fauvain pour le flatter.


Évêques, abbés, clercs "chevauchent Fauvain" (image devenue locution proverbiale).

_________________

Tu sais ce qu'ils ont tous en commun ? Tu sais ce que c'est, leur pouvoir secret ? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles.
avatar
Kerraaoc
Ancien Membre de l'Ordre
Ancien Membre de l'Ordre

Masculin Nombre de messages : 2209
Age : 36
Localisation : Orléans
Date d'inscription : 28/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’Histoire de Fauvain

Message par Kerraaoc le Lun 13 Oct 2014, 11:00

Fauvain tue Loyauté.


Pour mieux pleurer Loyauté, ses amis vont s'enivrer à la taverne !


Deux personnages, penchés sur son cercueil, se disent ravis de la mort de Loyauté.


Deux avocats regrettent de n'avoir pas mieux connu Loyauté. Heureusement, "Fausseté nous réconforte" !


Fauvain conseille la paresse à un compagnon charpentier : "Reposons-nous, je vous en prie, allons profiter du soleil..."


Fauvain, très malade, conseille la Fausseté à ses enfants.


Le curé et un enfant de chœur lui apportent les derniers sacrements.


Fauvain, mourant, est alité ; il refuse de confesser ses péchés ; son successeur boit déjà la tasse de Fausseté.


Deux chevaux médecins (une critique implicite de cette profession...) examinent les urines de Fauvain. Le cas est grave : "Faites votre testament, car ne vivrez pas longuement..."


Fauvain agonise. Il donne à son successeur la recette pour réussir dans le monde : trahison, tricherie, méchanceté, tromperie.

_________________

Tu sais ce qu'ils ont tous en commun ? Tu sais ce que c'est, leur pouvoir secret ? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles.
avatar
Kerraaoc
Ancien Membre de l'Ordre
Ancien Membre de l'Ordre

Masculin Nombre de messages : 2209
Age : 36
Localisation : Orléans
Date d'inscription : 28/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’Histoire de Fauvain

Message par Kerraaoc le Lun 13 Oct 2014, 11:05

Fauvain rend l'âme (un cheval miniature) ; un démon s'en empare.


Fauvain est mort. Au lieu de la pourpre impériale, il n'a droit qu'à une natte de paille en plein champ.


Un fossoyeur creuse sa tombe.


Le diable emporte son corps.


Représentation de la gueule de l'Enfer, où les âmes se lamentent.


Le diable enfourne Fauvain, tête la première en Enfer : "Hé hay !" crie-t-il.


Le diable emporte Fauvain et les autres damnés dans une hotte, pour passer au pressoir du jugement dernier.


À l'inverse, un ange présente à Dieu l'âme de Loyauté.


Et Dieu accueille Loyauté : "bien soyez venue" (bienvenue).



_________________

Tu sais ce qu'ils ont tous en commun ? Tu sais ce que c'est, leur pouvoir secret ? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles.
avatar
Kerraaoc
Ancien Membre de l'Ordre
Ancien Membre de l'Ordre

Masculin Nombre de messages : 2209
Age : 36
Localisation : Orléans
Date d'inscription : 28/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’Histoire de Fauvain

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum